Partager cette page

Le prix récompense le meilleur article en histoire du travail

__________________________________

2016

Joan Sangster & Julia Smith“Beards and Bloomers: Flight Attendants, Grievances and Embodied Labour in the Canadian Airline Industry, 1960s–1980s,” Gender, Work & Organization, Vol. 23, no 2, pp. 183-199.

joan_sangster_and_julia_smith_photo[1]_copy.jpg

Cet article de Joan Sangster et de Julia Smith examine les griefs syndicaux traitant du corps, de l'apparence et de l'attitude menés par l’Association du personnel naviguant des lignes aériennes canadiennes, au nom de ses membres féminins et masculins sur une période de 30 ans. Par l’entremise d’une approche historique, matérialiste-féministe, elles examinent comment les travailleurs ont utilisé le système de règlement des griefs pour résister aux réglementations qu'ils estimaient être en contradiction avec leur droit de travailler dans la dignité. L'article de Sangster et de Smith est une addition précieuse à la littérature sur les luttes ouvrières dans l'industrie aérienne. Les auteures intégrent habilement le genre dans leur analyse et démontrent comment les travailleurs ont utilisé le système de relations de travail fordistes pour contester les efforts des entreprises de façonner le travail esthétique et affectif.

_____________________________________

2015
Lauréate

Magda Fahrni, « Glimpsing Working-Class Childhood through the Laurier Palace Fire of 1927: The Ordinary, the Tragic, and the Historian's Gaze ». The Journal of the History of Childhood and Youth 8, 3 (Fall 2015): 426-50.

magda_fahrni.jpgDans son article, Magda Fahrni met l'accent sur l’enfance de la classe ouvrière par le biais d’une étude sur l’incendie du Théâtre Laurier Palace à Montréal en 1927. Le Laurier Palace était un cinéma situé dans le quartier Hochelaga là où 250 enfants étaient présents lorsque le feu a commencé. Hochelaga était majoritairement francophone et 78 enfants sont morts au cours de cette catastrophe. L’étude de cet incident dramatique en dit long sur la nature de l'enfance des francophones du Québec dans les années 1920, en particulier les relations familiales, tout en soulevant des questions importantes au sujet de la relation entre l'empathie et la pratique historique. Ce texte est une contribution importante à notre compréhension de la vie de la classe ouvrière durant l’entre-deux-guerres.

 

Ottawa Web Design