Partager cette page

La SHC appuie WLUP

Ottawa, le 18 décembre 2014

Dr Max Blouw
Président et vice-chancelier
Université Wilfrid Laurier
75 University Avenue West
Waterloo, ON
N2L 3C5

Cher Dr Blouw,

J’aimerais, au nom de la Société historique du Canada (SHC), vous exhorter à continuer de soutenir pleinement le remarquable programme de publications à Wilfrid Laurier University Press (WLUP).

La Société historique du Canada est une société bilingue sans but lucratif et de bienfaisance consacrée à la promotion de l'étude savante et diffusion de l'histoire au Canada. Avec plus de 1 100 membres, elle est la plus importante société savante d'histoire au Canada.  

Vous êtes sûrement au courant de réalisations impressionnantes de la maison d’édition, son leadership à titre d'éditeur de la littérature canadienne et d'études autochtones, ses nombreux prix, dont : le prix littéraire du Gouverneur général pour les non-fiction ; le prix Gabrielle-Roy ; le Prix Sir-John-A. Macdonald (Société historique du Canada) ; et le prix du livre du Canada en sciences sociales et en sciences humaines (Fédération canadienne des sciences humaines et sociales) ainsi que la valeur indéniable qu’elle représente pour l'Ontario et le Canada.

Permettez-moi d'ajouter que WLUP offre une valeur exceptionnelle car elle contribue à l’avancement de la mission éducative de l'Université Wilfrid Laurier dans le monde entier et à la diffusion de son nom aux institutions et aux personnes qui n’auraient autrement aucun contact avec l'Université. J’aimerais souligner quatre historiens en particulier dont la remarquable contribution à la recherche a été reconnue par divers comités du prestigieux prix Sir-John-A.-Macdonald au fil des ans. Le prix est décerné au meilleur livre de recherche savante en histoire canadienne par la SHC et est choisi parmi plus de 100 livres qui sont régulièrement soumis à la compétition annuelle. Cinq ouvrages sont en lice chaque année et deux livres recevaient une mention honorable (jusqu'en 2013). WLUP reconnaît la valeur des livres honorés dans la compétition car elle a traduit mon propre livre Aux origines sociales de l'État-providence qui a reçu une mention honorable pour le Prix Sir John A. Macdonald en 1999. De plus, James Walker, qui a été sélectionné en 1998 pour son livre « Race », Rights and the Law in the Supreme Court of Canada en 1998 ainsi que Cynthia Comacchio, The Dominion of Youth, Adolescence and the Making of Modern Canada, 1920 to 1950 (2007) et Veronica Strong-BoagFostering Nation? Canada Confronts Its History of Childhood Disadvantage (2012), qui ont toutes deux reçu une mention honorable pour le prix, sont d'excellents exemples qui démontrent que WULP se doit de continuer d’accomplir sa mission de « soutenir les nouveaux concepts dans le discours savant, contribuer à l’éducation au sein et au-delà de l'université et représenter nos communautés locales et globales par l’intermédiaire du monde des idées. » Ces objectifs louables correspondent parfaitement avec la mission de l'Université Wilfrid Laurier, qui est « dédiée à l'excellence dans l'apprentissage, la recherche, l'érudition et la créativité » et la vision de celle-ci, qui est de soutenir la « découverte, l'exploration scientifique et l'application de nouvelles idées. »   

Wilfrid Laurier fait sûrement face à des défis budgétaires profonds et des décisions difficiles doivent être prises. Avant de prendre ces décisions, veuillez tenir compte qu'il faut des décennies de travail de réflexion par des professionnels qualifiés pour pouvoir établir un programme de l'envergure et l'efficacité de la maison d’édition WLUP, mais qu’il pourrait être abîmé irrévocablement par un simple trait de plume. Je vous exhorte à ne pas poser ce geste. Merci de votre appui envers Wilfrid Laurier University Press. 

Cordialement, 

Dominique Marshall
Présidente
Société historique du Canada

Cc: James Butler, vice-président, finances
Deborah MacLatchy, doyenne et vice-présidente, administration 

Réponse du Dr Blouw le 19 décembre 2014 (en anglais)

 

 

Ottawa Web Design