Partager cette page

La SHC écrit à la ministre Glover

 Ottawa, 19 juillet 2013

L’Honorable Shelly Glover
Ministre du Patrimoine canadien et des langues officielles

Patrimoine canadien
15 Eddy Street
Gatineau, Quebec  K1A 0M5

Chère Ministre Glover,

J’aimerais, au nom de la SHC, vous féliciter pour votre nomination au poste de Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles. Nous vous souhaitons le meilleur des succès dans votre nouveau rôle et nous nous réjouissons à l’idée de poursuivre le dialogue que nous avons initié avec votre prédécesseur, le ministre James Moore, sur diverses questions.

Fondée en 1922, la Société historique du Canada / The Canadian Historical Association est une société bilingue sans but lucratif et de bienfaisance consacrée a la promotion de l'étude savante et diffusion de l'histoire au Canada. La société vise à encourager l'intégration et la mise en perspective de la connaissance historique dans les sphères académique et publique, afin de garantir l'accessibilité aux ressources historiques et promouvoir les droits et libertés des historiens émergents et professionnels dans la poursuite de recherches historiques.

La SHC compte des membres dans l'ensemble du Canada, aux États-Unis et en Europe, qui écrivent et mènent des recherches sur l'histoire de toutes les époques et aires géographiques et est ouverte à toute personne s'intéressant à l'histoire.

Même si nous sommes convaincus que vous aurez de nombreux fichiers qui accapareront beaucoup de votre temps dans les mois à venir, nous aimerions attirer votre attention sur certains problèmes urgents qui sont de la plus haute importance pour les historiens.

En premier lieu, la SHC vous prie de nommer un nouveau bibliothécaire et archiviste du Canada qui saura tirer parti des forces de longue date de cette institution et qui la réorientera vers son mandat de base. Tout comme l’Association of Canadian Archivists, nous croyons que le prochain bibliothécaire et archiviste du Canada devrait être un archiviste professionnel, bibliothécaire ou historien qualifié qui collaborera de manière constructive et productive avec le gouvernement, le personnel de BAC, les chercheurs, ainsi qu’avec les bibliothèques, les archives et les réseaux d'historiennes et d’historiens.

Nous espérons également que vous envisagez de demander au nouveau bibliothécaire et archiviste du Canada, lors de sa nomination, de relancer le programme national de développement des archives (PDNA) qui a été éliminé par l’administration de Daniel Caron en 2012. Le ministre sortant ayant publiquement exprimé un tel désir le 10 Juin 2013 http://www.cbc.ca/news/canada/story/2013/06/09/pol-james-moore-funding-to-library-and- archives.html.  Le Conseil canadien des archives avait efficacement administré le PNDA et avait distribué des fonds à treize conseils d'archives provinciaux et territoriaux au Canada avec un budget annuel de 1,7 million de dollars. Grâce à ce programme décentralisé efficace, les régions du Canada ont bénéficié d’une large gamme de services d'archives professionnelles qui assure la préservation de l'histoire du Canada dans les communautés locales. Les conseils d'archives du Canada favorisent ??une prestation de services centrée sur l'utilisateur et le soutien aux archives et aux archivistes afin qu'ils puissent mieux servir tous les Canadiens.

Nous vous demandons également de bien vouloir rétablir le financement nécessaire à Bibliothèque et Archives Canada et de demander à BAC de relancer son programme inestimable de prêts entre bibliothèques qui a également été coupé par l'administration du Dr Daniel Caron en 2012. Alors que son élimination a nui à la pratique historique dans toutes les régions, celle-ci a plus particulièrement désavantagé les chercheurs vivant à l'extérieur du centre du Canada. Les Canadiens ne devraient pas avoir à habiter dans la région de la capitale nationale afin d'être en mesure de consulter les documents d'archives et les livres de Bibliothèque et Archives nationales du Canada, ou pour être capable d'écrire l'histoire du Canada.

Finalement, nous vous demandons également de veiller à ce que l’ « examen complet d’aspects importants de l'histoire du Canada » par le Comité permanent du patrimoine canadien de la Chambre des communes procède d’une façon équilibrée et non partisane. La SHC exhorte le Comité de tenir des consultations poussées avec les principales associations professionnelles représentant les disciplines de l’histoire, y compris la Société historique du Canada, la Société canadienne d'anthropologie et l'Association canadienne d'archéologie. Sans une telle consultation et contribution, le travail du Comité sera grandement miné par un manque de crédibilité auprès des historiens et du grand public.

Nous vous offrons nos sincères compliments dans vos fonctions de nouveau ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles. Nous nous réjouissons à l’idée de travailler avec vous sur des questions touchant la communauté historique dans son ensemble.

 

Cordialement,


Dominique Marshall
Présidente
Société historique du Canada

Ottawa Web Design