Partager cette page

Le prix Eugene A. Forsey

Le prix est remis à la meilleure thèse en histoire du Travail

Le Comité canadien sur l'histoire du travail (CCHT) sollicite des candidatures de la part des étudiants et des étudiantes des 1er, 2e et 3e cycles qui oeuvrent dans le domaine de l'histoire canadienne du travail et de la classe ouvrière.

Deux prix sont accordés annuellement : un prix pour la meilleure thèse ou le meilleur mémoire rédigé au cours des trois dernières années, ainsi qu'un prix pour le meilleur travail rédigé dans l'année par un étudiant ou une étudiante de 1er cycle. Deux comités distincts, mis en place par l'exécutif du CCHT, procéderont à la sélection des lauréats et des lauréates. À l'instar des membres de la rédaction de Labour/Le Travail, les comités responsables de l'octroi du Prix définissent l'histoire canadienne du travail et de la classe ouvrière de façon large.

Les professeurs peuvent recommander des travaux d'étudiants et d’étudiantes du 1er cycle, mais ils doivent se limiter à une seule présentation par concours. Les auteurs peuvent soumettre eux-mêmes leur travail. Pour le prix attribué aux étudiants et aux étudiantes du 1er cycle, les travaux réalisés hors de l'université ou du collège sont admissibles.

En ce qui concerne le prix décerné aux étudiants et aux étudiantes des 2e et 3e cycles, les professeurs ne peuvent proposer qu'une thèse ou un mémoire par concours, et les auteurs peuvent soumettre leur candidature eux-mêmes. Les thèses et les mémoires soutenus à partir du 1er mai 2012 sont admissibles à la phase actuelle du concours.

Ce prix, dont l'attribution est rendue possible grâce à un don anonyme, vise à honorer la mémoire de Eugene A. Forsey, un pionnier dans le domaine de l'histoire canadienne du travail et de la classe ouvrière, qui a été directeur de recherche au Congrès canadien du travail et aussi au Congrès du travail du Canada et membre du comité fondateur de Labour/Le Travail. C'est avec l'assentiment de la famille de feu Eugene A. Forsey que le CCHT a donné son nom à ce prix.

La date limite de présentation des candidatures est fixée au 1er Janvier 2018. Les noms des récipiendaires seront publiés dans un numéro de Labour/Le Travail et les noms des lauréats et des lauréates des années précédentes seront inscrits sur le site Web du CCHT. Les travaux doivent être soumis par e-mail attachement à Jason Russell, jason.russell@esc.edu.

___________________________________________________

Lauréats

2016

Lachlan MacKinnon, Deindustrialization on the Periphery: An Oral History of Sydney Steel, 1945-2001”. PhD Dissertation, Concordia University, 2016.

lachlan_mackinnon_photo[1]_copy.jpg

La dissertation de Lachlan MacKinnon est un historique des processus complexes de désindustrialisation à Sydney en Nouvelle-Écosse. L'histoire d'une aciérie anciennement située au centre-ville est utilisée comme étude de cas pour explorer pleinement les mécanismes de désindustrialisation. En 1967, le gouvernement provincial de la Nouvelle-Écosse a nationalisé Sydney Works. L’étude sur cette nationalisation constitue une distinction importante par rapport aux études antérieures de désindustrialisation, qui portent principalement sur la vague de fermetures industrielles dans le cœur de l'Amérique dans les années 1970 et 1980. Le travail de MacKinnon combine l'analyse matérialiste avec l'histoire orale pour obtenir les relations qui infusent la désindustrialisation, le lieu et la mémoire. Il démontre également une grande connaissance de la littérature sur la désindustrialisation et les Maritimes, la théorie / l'histoire culturelle, les études de masculinité, l'histoire orale, l'économie politique, l'histoire du travail, etc. La portée et la profondeur de sa recherche ainsi que l'ampleur de son récit en font une étude communautaire impressionnante.

  

Prix de la meilleure thèse de premier cycle

Camille Blanchard-Bégin, « La participation ouvrière dans l’Institut canadien de Montréal en 1852 ». Thèse de premier cycle, Université d’Ottawa, 2016.

camille_blanchard-seguin_photo[1]_copy.jpg

L'enquête de Camille Blanchard-Séguin offre un aperçu de la culture de la lecture des travailleurs canadiens-français au XIXe siècle. À l'aide des registres de 1852 de la bibliothèque de l'Institut Canadien, Blanchard-Bégin révèle qu'entre un cinquième et un quart des membres de la bibliothèque provenaient de la classe ouvrière. Elle a également découvert des exemples où les travailleurs ont participé à la gouvernance de l'Institut comme administrateurs durant les premières années de l'organisme. L'examen des documents de circulation permet à Blanchard-Bégin de non seulement démontrer que les travailleurs ont utilisé la bibliothèque, mais aussi comment ils l'ont utilisé. L’emprunt de romans, de travaux sur la religion et la philosophie - de Balzac à Rousseau – démontre que les membres travailleurs de l'Institut avaient des intérêts divers et une curiosité intellectuelle aussi. Le travail de Blanchard-Seguin dans cette étude bien réalisée est une première étape marquante dans l'utilisation des documents de bibliothèque pour mieux comprendre la culture intellectuelle des travailleurs canadiens-français au milieu du XIXe siècle.  

__________________________________________

2015

Jeremy Milloy, ""If You Want Blood":  Violence at Work in the North American Auto Industry, 1960-1980". Thèse doctorale, Simon Fraser University.

jeremy_milloy.jpgLa thèse de Jeremy Milloy est un nouvel élément de recherche perspicace qui examine les conflits dans la fabrication automobile durant la période qui a suivi la Seconde Guerre mondiale. Son analyse est une contribution importante à la littérature sur le développement des milieux de travail d'après-guerre et fait la lumière sur les sources et la signification de la violence au travail.

 

 

 

_______________________________________________________

2014

Martha Attridge Bufton, "Solidarity by Association: The Unionization of Faculty, Academic Librarians, and Support Staff at Carleton University (1973-1976)" M.A. thesis, Carleton University, 2013.

martha_attridge_bufton.jpg

L'étude de Martha Attridge Bufton de la syndicalisation à l'Université Carleton dans la première moitié des années 1970 est remarquablement exhaustive pour une thèse de maîtrise. Bien qu’elle étudie un sujet peu étudié, sa thèse est bien située au sein de la littérature existante sur la syndicalisation dans les universités canadiennes. Attridge Bufton intègre également une quantité impressionnante de documents de source primaire, y compris les histoires orales. Son analyse sophistiquée de la relation dialectique entre le statut et la classe offre un argument convaincant sur la façon dont le statut et le genre contribuent à renforcer plutôt qu'à entraver l'action collective. Son utilisation de l’ « économie morale » de E.P. Thompson est novatrice et son analyse de la syndicalisation des cols blancs dans le contexte d'une littérature qui porte principalement sur les cols bleus est nuancée. Il y a encore beaucoup à écrire sur l'histoire de l'emploi dans l'enseignement supérieur au Canada et le travail de Martha Attridge Bufton est une contribution qui favorisera son étude.

 

 ____________________________________________________

2013

Bruno-Pierre Guillette. « "Le Jour du Seigneur vendu à l’encan": regard sur la Commission d’enquête sur l’observance du dimanche dans les industries de pâtes et papiers du Québec (1964-1966), »  Mémoire de maîtrise,  2012, Université du Québec à Montréal.

labour_prize_winner.jpg

 

Le mémoire de maîtrise de Bruno-Pierre Guillette, « "Le Jour du Seigneur vendu à l’encan": regard sur la Commission d’enquête sur l’observance du dimanche dans les industries de pâtes et papiers du Québec (1964-1966)», s'intéresse à un aspect de la culture ouvrière qui provoque,  en pleine Révolution tranquille, un conflit de valeur alors que s'affrontent les représentants du  capital, du mouvement ouvrier, de l'État et de l'Église catholique. S'appuyant notamment sur les archives du fonds de la Commission d'enquête sur l'observance du dimanche dans les industries de pâtes et papiers, sur les journaux d'époque ainsi que sur d'autres documents en provenance des principaux intervenants, Guillette propose une évaluation toute en nuance de ce conflit, des intérêts divergents de chacun et il explique finalement les raisons en faveur du statu quo, c'est-à-dire la poursuite ininterrompue des quarts de travail dans cette industrie. Chemin faisant, il démontre que ces travailleurs, comme ceux d'autres secteurs, ont développé leur propre conception de la conciliation travail-loisir. Conception qui s'oppose à celle du capital et de l'Église. Quoique l'Église et les travailleurs demandent la cessation complète des activités de cette industrie le dimanche, les objectifs des représentants ouvriers vont bien au-delà de la défense de la pratique religieuse en revendiquant la pratique, en famille et en communauté, de loisir en dehors des interventions du clergé et des entreprises. Ce mémoire illustre de belle façon l'importance qu'ont eu, dans l'histoire, les demandes de congé de la classe ouvrière, non seulement pour refaire ses forces et être en famille, mais aussi des jours de congé collectifs qui sont partagés par tous et qui permettent à l'ensemble des ouvriers de se retrouver dans des lieux communs afin de socialiser et d'exprimer une forme de solidarité.

 ___________________________________________________________

2012

Jacob Aaron Carliner Remes. City of Comrades : Urban Disasters and the Formation of the North American Progressive State. Duke University (History Department, 2010). 

La thèse doctorale de Jacob Aaron Carliner Remes, « City of Comrades : Urban Disasters and the Formation of the North American Progressive State », étudie une étape importante dans l'émergence de l'État technocratique à l'ère progressiste. Utilisant un large éventail de sources canadiennes et américaines, Remes examine avec brio les tensions qui surgissent entre l'État et les organisations formelles et informelles de groupes de survivants de la classe ouvrière. L’œuvre transnationale de Remes fait preuve d’une grande perspicacité et d’originalité en mettant l'accent sur ??la façon dont les opérations de sauvetage et de secours sont inévitablement politiques.

____________________________________________________________

2011

Jessica Johanna Van Horssen, Asbestos, Quebec: The Town, the Mineral, and the Local-Global Balance between the Two (University of Western Ontario, History Department, 2010)

Du 19e au 20e siècle, les villes et les industries mondiales sont devenus de plus en plus attirés et dépendants des matériaux ignifuges composés d'amiante. Conséquemment à la popularité de ladite substance dans le domaine de la construction et la fabrication des petits électroménagers, les impacts sur la santé publique sont devenus de plus en plus apparents, tels que l’amiantose, le mésothéliome et diverses maladies du cancer et des fibroses pulmonaires. C’est ces dangers attribués à l’utilisation de l’amiante dans notre quotidien et dans l’industriel qui ont contribué à l’effondrement de son industrie de production dans les années 1980.  Les communautés minières qui se trouvaient au centre de la production de l’amiante ont été subséquemment confronté au rejet de leur produit. D’ailleurs, dans la ville d’Asbestos, lieux de la mine d’amiante la plus importante au plan mondial, l’instabilité du marché a contribué à la création, parmi ses résidents,  d’un sentiment d’appartenance et d’une identité communautaire.   

Ce travail utilise ainsi une perspective locale pour examiner la mondialisation de l’industrie de l’amiante, tout en démontrant comment les résidents d’Asbestos ont influencé le marché international par leur travail et leur appui de la production. Les frontières brouillées entre les résidents et l’environnement d’Asbestos seront examinées, ainsi que l’identité culturelle crée par l’interaction des parties impliquées. Ce travail illustra également comment lesdites communautés ont été modifiées par l’interdépendance de la relation locale-mondiale formée entre l’industriel et les ressources naturelles. L’histoire de la production de l’amiante aidera à fournir une analyse des corps humains, des corps de territoire et des corps politiques de la ville d’Asbestos. De plus, ce travail soulignera l’identité culturelle des résidents de ladite ville et l’influence exercée sur la politique nationale et les débats internationaux au sujet de la bourse, la santé occupationnelle et la justice environnementale.  

_________________________________________________________________

2010

Julia Maureen Smith, "Organizing the Unorganized: The Service, Office, and Retail Workers' Union of Canada (SORWUC), 1972-1986," Master of Arts, Simon Fraser University, 2009. 

______________________________________________________________

2009

Arnaud Bessière. ‘La Domesticité Dans La Colonie Laurentienne Au XVII Siècle Et Au Début Du XVIII Siècle, 1640-1710’ Université Paris IV – Sorbonne École Doctorale 2: Histoire Moderne et Contemporaine et Université du Québec à Montréal.

Cette thèse porte sur les domestiques au Canada entre 1640 et 1710. Recrutée en France ou dans la colonie, cette main-d’œuvre, principalement masculine, est au service des paysans propriétaires et des communautés religieuses. Ses fonctions sont donc surtout liées à l’agriculture : défrichements, culture des terres, soin du bétail. Mais cela n’exclut pas des tâches comme le soin des malades et l’entretien ménager pour les communautés religieuses et les employeurs urbains plus fortunés. Au fil des ans, la composition du groupe se modifie : les domestiques sont de plus en plus d’origine canadienne et de plus en plus jeunes. Cette évolution est certes à rapprocher de la baisse du mouvement migratoire vers la colonie qui était en grande partie formé de domestiques. En plus d’analyser les modalités d’embauche, la thèse aborde la question des relations entre les maîtres et les domestiques et tente de cerner le devenir social du groupe dans la colonie.

____________________________________________________________________

Autres lauréats du prix Forsey

Ottawa Web Design