Partager cette page

Le prix Neil-Sutherland

Le prix Neil-Sutherland en histoire de l’enfance et de la jeunesse, commémorant l’œuvre du professeur Neil Sutherland, vise à récompenser le meilleur article paru dans ce domaine au cours des deux dernières années. La remise du prix biennal est parrainé par le Groupe d'histoire de l'enfance et de la jeunesse

________________________________________

Lauréats du prix

2016

magda_fahrni.jpgMagda Fahrni, “Glimpsing Working-Class Childhood Through the Laurier Palace Fire of 1927: The Ordinary, the Tragic, and the Historian’s Gaze,” Journal of the History of Children and Youth 8 (Fall 2015): 426-450.

L'analyse de Fahrni d'un incendie mortel dans un cinéma de Montréal en 1927 dresse un tableau richement étoffé des enfants de la classe ouvrière. Son analyse novatrice de cas judiciaires, de journaux et d’enquêtes officielles, y compris des témoignages personnels, apporte un nouvel éclairage sur l'indépendance des enfants vis-à-vis l'autorité parentale, l'attrait du divertissement commercial et l'évolution des perceptions du niveau de risque acceptable. Le comité a été impressionné par la prose accessible de Fahrni, son emploi de la littérature érudite en ce domaine ainsi que par son concept d'empathie voyeuriste qui met les historiens de l’enfance et de la jeunesse au défi de réfléchir sur leur approche. 

___________________________________________________

2014

Jennifer Robin Terry, “‘They ‘Used to Tear Around the Campus Like Savages’:  Children’s and Youth’s Activities in the San Tomas Internment Camp, 1942-1945” The Journal of the History of Childhood and Youth 5, no. 1 (Winter 2012): 87-117.

photo_jennifer_robin_terry_-_youth_and_children_history.jpg

Le comportement de jeunes maintenus dans des conditions difficiles est le thème central de l’article de Jennifer Robin Terry' intitulé "'They 'Used to Tear Around the Campus Like Savages':  Children's and Youth's Activities in the San Tomas Internment Camp, 1942-1945,"; article qui, grâce à une étude méthodologique innovatrice, contribue de façon significative au domaine de l’histoire de l’enfance et des jeunes.

Terry utilise avec créativité et perspicacité une vaste gamme de données-depuis les règles et les structures des jeux des enfants jusqu’à leurs rations alimentaires- pour éclairer une partie de l’histoire jusqu’alors négligée: le sort des jeunes et des enfants dans un camp d’internement japonais pendant la Seconde Guerre Mondiale.

S’appuyant sur des documents officiels et des témoignages écrits, Terry met en évidence le pouvoir d’action que les enfants et adolescents ont pu développer dans ce contexte délicat, en révélant  qu’ils ont à la fois influencé et aussi résisté aux exigences de la vie carcérale, tout en étant façonnés et asujettis aux contraintes imposées d’une part par les prisonniers adultes et d’autre part par les geoliers japonais.

Il en résulte un article captivant qui met au premier plan les expériences vécues par les jeunes, tout en mettant la lumière sur l’expérience intergénérationnelle dans un contexte d’internement.

__________________________________________________________________

2012

Rachel Hope Cleves,  “ ‘Heedless Youth’: The Revolutionary War Poetry of Ruth Bryant (1760-83).” William and Mary Quarterly 67, no. 3 (July 2010):519-548.

L’article de Cleves, qui décrit l’expérience des filles en temps de guerre, est méticuleusement documenté, pertinent et contextualisé avec talent. Comme Cleves l’indique elle-même, “ Fortement exclues des assemblées politiques, des institutions scolaires et de l’armée à cause de leur sexe et de leur jeune âge, les filles de cette période ont laissé très peu d’indices textuels relatifs à leurs façons de penser”. Cleves relie à merveille les nombreux fils de la poésie de Ruth Bryant à travers ses thèmes domestiques, familiaux, patriotiques et de la condition féminine, grâce aux écrits d’une jeune fille trouvés dans les dossiers historiques.

Le comité s’entend pour dire que le travail de Cleves est une contribution originale et passionnante au domaine de l’histoire de l’enfance, en témoignant d’expériences liées à l’enfance, à la jeunesse et à la guerre.

__________________________________________________________________

2010

Ellen Boucher, “The Limits of Potential: Race, Welfare, and the Interwar Extension of Child Emigration to Southern Rhodesia,” Journal of British Studies 48 (October 2009): 914-934.

Boucher entrelace habilement le récit à l'interprétation, en élaborant un texte bien conçu, captivant, et accessible. Le comité a été particulièrement impressionné par la subtilité et le large éventail de sources utilisées par Boucher. Elle a habilement œuvré entre son étude de cas de la Rhodesia Fairbridge Memorial Association et le contexte de l’évolution du bien-être des enfants, de la psychologie de l'enfant, de la construction de l’empire, et d'autres processus mondiaux de la modernité. Elle a accompli cet exploit impressionnant sans perdre le fil conducteur ou le pouvoir de persuasion de son argumentation. Sa discussion sur la façon dont les hiérarchies raciales et de classe dans l'Empire ont limité le «potentiel» des enfants a des implications importantes dans son étude particulière du colonialisme britannique en Afrique et dans d'autres contextes historiques.


2008

Rhonda L. Hinther, “ Raised in the Spirit of Class Struggle: Children, Youth, and the Interwar Ukrainian Left in Canada,” /Labour/Le Travail/ 60 (Fall 2007), 43-76.

Le comité des prix a noté : Nous avons trouvé cet article solidement documenté, bien fondé et s’inspirant d’une variété de documents bien équilibrée, et utile dans le traitement de l’expérience et de la prise de décision des jeunes gens eux-mêmes.

Mention honorable:

Stephen Robertson, "'Boys, of Course, Cannot be Raped': Age, Homosexuality and the Redefinition of Sexual Violence in New York City, 1880-1955," /Gender & History/, 18, 2 (August 2006), 357-79.

Ottawa Web Design