Partager cette page

La SHC et les actions du gouverneur Walker contre l'historien Cronon

5 avril 2011

Le gouverneur Scott Walker,
Bureau du gouverneur Scott Walker
115 East Capitol
Madison WI 5370

Cher gouverneur Walker;

La Société historique du Canada suit les actions du Parti républicain du Wisconsin à l'égard de la vie privée, des droits civils et de la liberté académique avec une inquiétude croissante et nous vous écrivons pour condamner vigoureusement la demande faite auprès de l'Université du Wisconsin pour qu’elle vous remette la correspondance électronique du professeur William.

La Société historique du Canada / The Canadian Historical Association (SHC/CHA) est la plus ancienne et plus importante organisation représentant les historiens professionnels au Canada. Fondée en 1922 et entièrement bilingue, la Société historique du Canada / Canadian Historical Association est une organisation nationale qui a pour but d'encourager la recherche dans tous les domaines de l'histoire. Elle compte environ 1000 membres dont la majorité sont des historiens professionnels œuvrant partout au Canada et à l’étranger. Notre mandat comprend la protection des droits de la personne des historiens.

La demande d'accès aux courriels du professeur Cronon par le Parti républicain, immédiatement après sa critique de la politique républicaine dans le Wisconsin, est une attaque directe contre la liberté d'expression, la liberté académique et sur ??les droits de la personne, en particulier les droits de confidentialité articulés sous l'autorité des États-Unis Nations dans l'article 17 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, et l'article 12 de la Déclaration universelle des droits de la personne, comme suit:

Pacte international relatif aux droits civils et politiques, 1966, Article 17 :
« Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires ou illégales dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes illégales à son honneur et à sa réputation. »

Déclaration universelle des droits de la personne, 1948, Article 12 : « Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes. »
Les États-Unis sont membre de l'Organisation des Nations Unies et sont, tout comme le Canada, signataires de la Déclaration universelle et du Pacte.

La Société historique du Canada vous invite à demander au Parti républicain de retirer la demande, de présenter ses excuses et d'affirmer le soutien du parti pour la liberté d'expression, la liberté de réunion et des attentes raisonnables en matière de vie privée, sans intimidation du gouvernement , des partis politiques ou d'autres intérêts.

Sincèrement,

Mary Lynn Stewart,
Présidente de la SHC

Copies envoyées à:

Stephan Thompson
Republican Party of Wisconsin
148 East Johnson Street
Madison, Wisconsin 53703

Chancellor Biddy Martin
University of Wisconsin
161 Bascom Hall
500 Lincoln Dr
Madison, WI 53706

Dr. William Cronon,
History Department,
5103 Humanities Building, Mosse, George L
455 N Park St
Madison, WI 53706

Dr. James Grossman
Executive Director
American Historical Association
400 A Street, SE
Washington, D.C. 20003-3889
U.S.A.

Ottawa Web Design