Partager cette page

Le difficile accès aux archives de Radio-Canada

Ottawa, le 15 mars 2011

Hubert T. Lacroix
Président-directeur général
Radio-Canada
Case postale 3220, Succursale C
Ottawa, ON K1Y 1E4

 

Cher Mr Lacroix,

Je vous écris à titre de présidente de la Société historique du Canada pour exprimer les préoccupations de la communauté historique au Canada au sujet de l’accès difficile aux archives de la Société Radio-Canada et vous demande d’intervenir pour améliorer la situation présente qui n’est pas satisfaisante. Radio-Canada est l’une de nos plus grandes institutions nationales dont l’histoire attire l’intérêt des Canadiens. Les archives de la SHC renferment la plus riche collection sur l’histoire de la culture moderne du Canada et il est primordial que cette collection soit aussi ouverte et accessible que possible.      

La Société historique du Canada/Canadian Historical Association (SHC/CHA) est la plus ancienne et la plus grande organisation représentant les historiens professionnels au Canada. Fondée en 1922 et entièrement bilingue, elle encourage la recherche dans tous les domaines de l'histoire. Elle compte 1000 membres dont la plupart sont des historiens professionnels répartis aux quatre coins du pays et à l’étranger. Radio-Canada consulte régulièrement nos membres pour ses émissions de télévision, de radio, ses nouvelles ou ses documentaires, et ce tant à l’échelle nationale que régionale. Nous épaulons ainsi généreusement les activités de Radio-Canada avec notre temps et notre expertise.

Les archives numériques de Radio-Canada ont fait un travail méritoire pour offrir l’accès à cette partie de sa collection. Par contre, les archives corporatives de Radio-Canada sont presque invisibles. Selon l’expérience de nos membres et de mes propres recherches dans les sites de Radio-Canada, il me semble que les archives de Radio-Canada servent plutôt à générer des revenus des reprises de son matériel archivistique que de servir aux besoins des Canadiens qui ont un intérêt pour l’histoire de Radio-Canada ou de la culture canadienne. L’on découvre l’existence d’une archive dans votre site corporatif que sous l’onglet « Services commerciaux », qui n’est pas un endroit où les historiens normalement ne penseraient pas chercher.      

Or, les changements apportés depuis 2006 rendent la recherche de certains sujets très difficile lorsque les historiens réussissent à localiser vos archives. Vous trouverez ci-joint un article qui a paru dans notre Bulletin et qui offre un exemple des obstacles et des difficultés que rencontrent les chercheurs qui tentent d’accéder à vos archives. Vous noterez que le chercheur en question a signalé les défis auxquels il faisait face à l’Ombudsman de Radio-Canada pour ce faire dire que les archives de Radio-Canada ne relevaient pas de son autorité.      

J’aimerais, au nom de la Société historique du Canada, vous demander de bien vouloir réviser les directives actuelles qui représentent un fardeau inutile pour les chercheurs; de prendre en considération les besoins de la communauté historique dans la mise en place d’accès aux archives en ligne tout aussi bien que sur place et d’élargir le mandat de votre ombudsman pour qu’il puisse intervenir dans les causes impliquant les archives de Radio-Canada.

Dans l'attente d'une prompte réponse, je vous prie d'agréer, Monsieur Lacroix, mes salutations distinguées,

Mary Lynn Stewart,
Présidente

Cc.
Kirk LaPointe, Ombudsman, CBC
250 Front Street West
P.O. Box 500, Station A
Toronto, Ontario M5W 1E6
Julie Miville-Dechêne, Ombudsman, Radio Canada
P.O. Box 6000
Montréal, Quebec H3C 3A8

Ottawa Web Design