Partager cette page

Lettre au ministre Moore au sujet du PNDA

Ottawa, 25 juin 2013

L’Honorable James Moore
Ministre du Patrimoine canadien et des langues officielles
Patrimoine canadien
15, rue Eddy
Gatineau, Quebec  K1A 0M5

Cher M. Moore :

C’est avec grand intérêt que la Société historique du Canada a appris que vous envisagiez demander au nouveau bibliothécaire et archiviste du Canada, lors de sa nomination, que le programme national de développement des archives soit relancé. Nous nous réjouissons de cette nouvelle et vous encouragerons à rétablir le financement nécessaire à Bibliothèque et Archives Canada dès que possible pour permettre à ce programme d’offrir encore une fois des services essentiels aux communautés du Canada.

Le Conseil canadien des archives avait efficacement administré le programme du PNDA et avait distribué des fonds à treize conseils d'archives provinciaux et territoriaux au Canada avec un budget annuel de 1,7 million de dollars. Grâce à ce programme décentralisé efficace, les régions du Canada ont bénéficié d’une large gamme de services d'archives professionnelles qui assure la préservation de l'histoire du Canada dans les communautés locales. Les conseils d'archives du Canada favorisent ??une prestation de services centrée sur l'utilisateur et le soutien aux archives et aux archivistes afin qu'ils puissent mieux servir tous les Canadiens.

Nous souhaitons également vous encourager à rétablir le financement nécessaire et à demander à Bibliothèque et Archives Canada de relancer son programme inestimable de prêts entre bibliothèques qui a également été coupé par l'administration du Dr Daniel Caron en 2012. Le programme de PEB était essentiel à la recherche, la rédaction et la publication de l'histoire canadienne à travers le Canada. Alors que son élimination a nui à la pratique historique dans toutes les régions, celle-ci a plus particulièrement désavantagé les chercheurs vivant à l'extérieur du centre du Canada. Les Canadiens ne devraient pas avoir à habiter dans la région de la capitale nationale afin d'être en mesure de consulter les documents d'archives et les livres de Bibliothèque et Archives nationales du Canada, ou pour être capable d'écrire l'histoire du Canada.

Nous vous invitons, ainsi que Bibliothèque et Archives Canada, à restaurer ces deux programmes essentiels pour la pratique archivistique et de l’histoire dès que possible. C'est avec intérêt que nous lirons votre réponse à nos préoccupations.


Cordialement,

Dominique Marshall
Présidente
Société historique du Canada

La réponse (en anglais) du ministre Moore en date du 10 juillet 2013

Ottawa Web Design