Partager cette page

Fédération des sciences humaines

Publié le 6 février 2017

Déclaration aux médias : La Fédération des sciences humaines est vivement préoccupée par le décret sur l’immigration et les réfugiés adopté par les États-Unis

OTTAWA, le 30 janvier 2017 — Au nom des 91 000 professeurs et étudiants des cycles supérieurs en sciences humaines au Canada, la Fédération des sciences humaines se déclare vivement préoccupée par le décret du président des États-Unis Donald Trump visant à interdire pendant 90 jours l’entrée en sol américain des ressortissants de sept pays à majorité musulmane et à suspendre pendant 120 jours le programme d’admission de réfugiés.

L’interdiction va à l’encontre de la raison d’être de la Fédération des sciences humaines qui est de contribuer à la construction d’une société inclusive, démocratique et prospère en faisant progresser notre compréhension des peuples, des cultures, des institutions et des relations sociales.

La Fédération appuie le communiqué du 29 janvier 2017 d’Universités Canada, représentant 97 universités canadiennes, dans lequel elle affirme que le décret a déjà des répercussions « réelles, immédiates et profondes » sur les partenariats de recherche, les étudiants étrangers, la participation à des conférences universitaires et les visites sur le terrain. Cette situation peut également toucher les relations familiales d’étudiants, de professeurs et de membres du personnel des universités canadiennes.

La Fédération représente des universités, des collèges et des sociétés savantes du domaine des sciences humaines. Elle organise la plus importante conférence universitaire du Canada, le Congrès des sciences humaines, qui accueille chaque année quelque 8 000 universitaires canadiens et étrangers. Le congrès se distingue par la libre circulation des idées qu’il permet en dépit des frontières disciplinaires et nationales, et fait écho à l’importance qu’accordent les universitaires des sciences humaines aux débats porteurs de changement, ouverts et branchés sur le monde.

La Fédération n’a pas l’habitude d’exprimer son inquiétude au sujet d’une décision de politique étrangère. Elle le fait aujourd’hui en raison de la grave menace que ce décret représente pour les valeurs d’une société forte et démocratique que sont la diversité, l’inclusion et l’ouverture.

–30–

À propos de la Fédération des sciences humaines

La Fédération des sciences humaines œuvre à la mise en valeur de la recherche et de l’enseignement pour l’avancement d’une société inclusive, démocratique et prospère. La Fédération regroupe aujourd’hui plus de 160 universités, institutions et sociétés savantes représentant 91 000 chercheurs, membres du corps enseignant et étudiants au Canada. Elle organise le plus grand rassemblement d’universitaires au Canada à l’occasion du Congrès des sciences humaines, qui attire plus de 8 000 personnes chaque année. Pour plus de renseignements au sujet de la Fédération, visitez www.idees-ideas.ca.

Pour en savoir davantage ou obtenir une entrevue, communiquez avec :
Nicola Katz
Gestionnaire des communications
Fédération des sciences humaines
C : 613-282-3489
nkatz@ideas-idees.ca

Ottawa Web Design